Edito : Cinémaaa

editocinemaaa_studio-43-place-de-cinema-.jpg
Contenu

A comme Audiart, père et fils
B comme Belmondo
Oui je vais faire tout l'alphabet
Car pour moi le cinéma c'est ma mémoire infaillible
Des empreintes laissées à chaque étape importante de ma vie  

C comme Crazy
De Jean-Marc Vallée
Le récit d'un garçon qui deviendra un jeune adulte
La quête d'identité, les expériences de l'adolescence
et une bande son incroyable
Bowie, Rolling stones, Pink floyd

D comme De Funès
Un acteur tellement fou qui a marqué mon enfance
La grande vadrouille
Ce bonheur de le revoir en famille il y a 3 ans
dans ce bon vieux studio 43

E comme Ennio Morricone
Qui est parvenu à me faire aimer les westerns et réinventé le classique
Grâce à sa musique
Des sons qui quand on les entend nous font voir instantanément la scène qu'ils accompagnent

F comme Fincher
Équilibriste de l'image
Qui nous transforme en poussière pour nous faire passer  
sous les portes, entre les murs, ou même à l'intérieur d'un corps humain
Un cinéma fort et perfectionniste

G comme Gondry
La découverte de l'image par image
Bricoleur touche à tout
Qui parvient à transposer les visions du rêve
La poésie et l'absurdité de Boris Vian
A la rendre possible en image 

H comme “Huellas”
Un festival qui laisse des empreintes
Tout comme les courts métrages qu'il présente

I comme “Ian Curtis ”
Mis en scène en noir et blanc dans “Control” de Anton Corbijn
vu seul dans la salle du studio 43 un dimanche soir
Avec sa photographie magnifique
Il m'a fait aimer la musique de Joy Division

J comme Jarmush
Une emprise totale sur son objet
Représentant de ces grands réalisateurs scénariste
Un style de dandy
Qui nous fait aimer les anti-héros, les marginaux
Montrés dans un quotidien étrange, décalé.

K comme Kourtrajmé
Une école du cinéma en banlieue
Qui donne envie de faire des courts métrages
Qui ouvre la porte aux amateurs
Dans un quotidien pas si banal
Dans des ambiances décalés, drôles
Voire même inquiétantes

L comme Loach
Ken de son prénom
Une œuvre militante, sociale, radicale
Comme tout art le cinéma est éminemment politique
Ken Loach, dans un style quasi documentaire nous montre
Les mouvements d'ampleur du point de vue de la réalité quotidienne de ceux qui les subissent

M comme Mathieu Amalric
Un acteur au style unique
qui repousse les frontières de la folie et de la liberté
dans Roi et Reine

N comme Nolan
Qui dans ses premiers films
aime à manipuler le spectateur
en lui imposant une narration inversée

P comme Pandémie
Qui nous a éloigné des salles obscures pendant si longtemps
Non l'émotion n'est pas la même avec Netflix

Q comme quatre ans
et le souvenir de mon premier film
Mary Poppins et son monde déluré

R comme Roméro
Cette prise de conscience d'un système qui a atteint ses limites
Dans une métaphore apocalyptique
Discriminations, Société de consommation, militarisation de la société
Roméro nous fait aimer le gore
Grâce à la prouesse de la mise en scène et du maquillage

S comme“Scorcese”
Dont les films sont à chaque fois une saga
Et dont les acteurs fidèles deviennent des mythes
De niro , Di caprio

T comme Tarantino
Souvent accompagné de Samuel Lee Jackson
Ce style si caractéristique
qui se joue des limites du réel grâce aux codes du cinéma
et dont l’œuvre est un hommage à ses prédécesseurs

U comme union
Récit commun
Autour d'un film, d'une histoire
Qui nous touche à la fois individuellement et collectivement

V comme vieux de la vieille
Des dialogues fantastiques, un humour intemporel
Gabin, Noel Noel, Audiart
Une génération magnifique qui nous fera toujours rêver, penser et rire aussi

W comme The Wire
Une série qui donne envie d'aller au cinéma
Sociologie des institutions humains
à l'échelle d'une Ville et du point de vue
de ses flics, ses trafiquants, ses écoles, ses politiques, ses sdf, ses médias...

X et Y
Comme les chromosomes mâles et femelles
qui nous rappellent que même dans le cinéma on est encore loin de l'égalité
de traitement

Z comme Zéro limites
Quand la vie nous en impose le cinéma peut tout changer

Tant d'autres images en tête
De parts importantes de ma vie
Pour moi c'est tout ça le cinéma

Tant de souvenirs, d'enrichissement culturel, d'émotions, d'éveil critique
Le monde est complexe, perturbant
Mais heureusement pour le questionner et l’appréhender

Le cinéma est là...

Date de publication 20.10.2021
EditoCinemaaa (Actualités)
create on 27.10.2021 à 14:46, updated on 27.10.2021 à 14:46