Edito de la semaine : 2020

editodelasemaine2020_external-content.duckduckgo.com.jpg
Contenu

Ah 2020,
Je sais pas vous mais moi j'ai pas vu l'année passer
Que de souvenirs gravés dans nos mémoires

Voici un résumé de l'année au fil des unes de journaux :

Faut-il imposer l'écologie par la force ?
Après l'Amazonie, c'est l'Australie qui brûle en janvier
En parallèle de cette catastrophe écologique monumentale
et suite aux recommandations de la convention citoyenne pour le climat
le gouvernement français passe à l'action
et interdit les touillettes en plastique

Chine, la vie en quarantaine..
En février, on entend de plus en plus parler d'un mystérieux virus qui a fait son apparition en Chine
A la vue des images d'une population masquée puis confinée
Tout le monde s'écrit « à lala les pauvres, quelle vie de merde » !
Chez nous tout va bien inutile de s'alarmer

Coronavirus, nos vies bouleversées
Bon finalement, on aurait du s'alarmer
On arrête tout façon l'an 01
Enfin sauf pour les personnels de santé
et les caissières
et les éboueurs
et les ouvriers
Mince on découvre que ce sont les précaires qui font tourner le système
et on a d'un coup limité notre impact environnemental

Coronavirus, l'urgence sociale
Manque de moyens des services hospitaliers,
Accroissement des inégalités
Violences conjugales
Dépassement du système de santé
Débat sur l'éducation
Débats sur la laïcité
Précarisation de certaines professions
Discours contradictoires
La coupe est pleine alors que le confinement se prolonge de deux semaines en deux semaines.

A-t'on encore le droit de ne pas être d'accord ?
Dès l'annonce du déconfit c'est la fête dans la rue
le virus est derrière nous mais pas les violences policière
Tandis que le gouvernement nous invite à consommer un max
L'actualité remet la mosquée au milieu du village
Et relance un énième débat sur l'islam et sur la liberté d'expression

Reviens, la nuit...
Jacadi avait dit partez en vacances
Jacadi a dit reconfis
Fini la bamboche
La nuit n'existe plus,
les premiers couvres feux depuis l'occupation sont ordonnés
La France s'endort devant le dernier show de Donald
Travail Netflix Dodo  Boulot
Sauf pour la culture décrétée non essentielle
et qui continue de crever en silence

En résumé, en 2020 on a placé la barre très haute
Et si vous pensiez que 2020 était une mauvaise année, attendez 2021 !

Date de publication 22.12.2020