Edito de la semaine : Les animaux

editodelasemainelesanimaux_les-animaux.jpg
Contenu

Comment distinguer un animal d'un végétal et d'un humain ?
Les plus grands philosophes se sont penchés sur le sujet, mais aucun n'a apporté la même réponse…
Ah si : l'animal est dépourvu de raison, d'intelligence, de culture, de liberté, d'âme, de langage
Mais malgré les espaces infinis qui séparent le lézard du chien ou l'aigle du dauphin, on les appellent animaux
Ignorants toute diversité et toute forme de conscience

Pendant longtemps l'animal était considéré comme un objet
Malbranche, disciple de Descartes, battait son chien et quand il aboyait, constatait froidement :
« Regardez, c’est exactement comme une horloge qui sonne l’heure ! »
La société de consommation a d’ailleurs complètement intégré cette idée en faisant de l’animal un objet manufacturé.
En face des montagnes de cadavres d’animaux malades élevés en batterie de la fièvre aphteuse, on entend :
 « C’est tout à fait légitime : cela coûte moins cher de les tuer que de les vacciner ! »

Après-tout ce n'est qu'une bête...quand ça nous arrange
Car l'animal a parfois droit au même traitement qu'un humain
Au Moyen-âge, lorsqu’un animal avait blessé ou tué un homme,
il était traduit en justice, défendu par des avocats , puni s’il était jugé coupable
et éventuellement pendu en place publique.
Du temps de Louis 12, l’évêque d’Autun avait même voulu excommunier les rats parce qu’ils transmettaient la peste. Mais grâce à la brillante plaidoirie de leur avocat, les rats échappèrent heureusement à cette condamnation...

Quand l'humain est définit par ses mauvais côtés, c'est avec des caractéristiques propres à l’animal, :
"caractère bestial" : il n'est qu'instinct, agressivité, sous-entendu "tout comme le serait un animal".
 
Qui sont les vrais animaux ?
Ces cochons qui barbotent dans la boue ou ces gros porcs en costard qui fixent le consentement sexuel à 13 ans
Tout en jugeant trop jeune une ado de 16 ans pour parler d'environnement ?
Ces bâtards qui se lèchent les testicules ou ces chiens de races qui insultent leurs propres électeurs ?
Tout en s'indignant  qu'on ose faire remarquer leur incompétence
Ces moutons au regard bovin qui suivent bêtement la marche ou ces blaireaux qui se croient soudain épidémiologistes ?
Quand ils se posent beaucoup de questions face au discours dominant
Mais plus aucune face une critique séduisante et quelques statistiques

L'humain sait tout, contrairement à l'animal
L'animal n'a pas cette prétention absurde, contrairement à l'humain
L'animal applique ce qu'il sait par rapport à la réalité, tandis que l'humain a tendance à la modifier ou la nier quand ça l'arrange
Regardez l'énergie qu'on peut déployer pour préserver la dignité de la condition animale
tout en laissant crever des êtres humains dans la méditerranée
Décidément l'humanité et ses paradoxes douteux n'ont pas fini de nous faire vomir...

Que nous reste t'il donc pour nous distinguer de l'animal ?
La raison a laissé la place à la panique,
L'intelligence à l'arrogance,
La culture au divertissement,
La liberté aux privilèges de certains
Le langage à des monologues de 140 caractères..
Une âme peut-être ?
Nous voilà bien avancés,

Avec ou sans âme
Comment l'humain pourrait-il respecter les droits de l'animal quand il ne respecte même plus les siens ?

Date de publication 02.02.2021