Edito de la semaine : PsychotEthique

th481101409.jpg
 

Psychotique
Hypothétique
Psy-cathartique
Psychiatrique


On a tous des troubles psychiatriques
Chacun, Chacune à son niveau
En fonction du regard que l'on porte sur soi
Et plus encore en fonction du regard porté par les autres

Selon le parcours, le lot de rencontres et d'expériences
La vie nous choque de multiples façons
Dès le début,
Elle nous fait ressentir des émotions
que l'on doit interpréter pour mieux se connaître
Mais sans qu'on nous explique

Alors que cela conditionne notre manière de les gérer
Parfois on les accueille ou on les laisse nous dépasser
Pire on les enfouit profondément
Prêtent à exploser à tout moment

Comment quantifier le bonheur
mais aussi la peur, le mal-être et le chagrin
et les degrés acceptables

De tous ces faits qui provoquent de l’anxiété, de la tristesse, de la colère, du désespoir, mais aussi des dépressions.



Je me demande si on a pas tous des troubles psy
C'est que selon la position du curseur de la morale
on peut tous être montré du doigt
Le marquis de Sade interné pour son imagination dépravée
Théroigne de Méricourt internée pour ses idées féministes et révolutionnaires
Réels troubles psychiatriques ou alors des idées ou des mœurs en opposition avec le modèle dominant

Ce ne sont pas toujours les bons que l'on enferme

La soif de pouvoir n'est-elle pas aussi le symptôme de troubles psychiatriques ?
Tout comme le fait de se convaincre d'être menacé pour justifier d'écraser l'autre ?

La violence sociale perpétue les troubles psychiatriques dans la société,
d'un épisode de dépression à la schizophrénie la plus grave

Sans compter le confinement et les dernières élections,
on estime qu'1 français sur 5 souffre de troubles psychiatriques
Ce qui coûte environ 100 milliards d'euro chaque année à notre système de santé

Mais les pouvoirs publics font des économies...
Le sujet de la psychiatrie est quasiment absent du débat politique
Tandis qu'en 50 ans les hôpitaux psychiatriques ont perdu 50% de leurs lits

Manque de moyens
Manque de personnel
Manque de considération
Conditions de travail indignes
: ça craint...

Le personnel est en souffrance
Et cela entraîne des conséquences

Indignité de la prise en charge
en plus de la
Stigmatisation et la
Violence institutionnelle
Les patients ne sont pas en reste



On a je pense une vision bien trop abstraite et finalement assez questionnable de la psychiatrie
Tout comme de la déviance
Quand on sait la difficulté de garder les idées claires dans ce monde fragmenté et torturé

L'ouverture aux autres, à soi et au monde
alliée au fait de Ressentir
et faire les choses pour des raisons explicables
C'est déjà un bon début.

Date de publication 08.06.2022