Edito de la semaine : Vote et Engagement citoyen

editodelasemainevoteetengagementcitoye_vote.jpg
Contenu

Mais où est  donc passée ma carte électorale?

Moi qui était si fier de l'obtenir à mes 18 ans,
Symbole de droits acquis, d'exercice de la citoyenneté dont on m'a toujours vanté l’extrême importance, le devoir même
je l'ai laissée trainée comme un vulgaire prospectus qui tente de me faire acheter des articles en promotion ou un candidat à je ne sais quelle élection

Comment en suis-je arrivé là me direz-vous?
Ma conscience politique n'a pourtant jamais été aussi élevé
Et Justement j'ai envie de dire...

Le mardi 29 juin 2021, l’Assemblée nationale a décidé de la création d’une mission d’information visant je cite “à identifier les ressorts de l’abstention et les mesures permettant de renforcer la participation électorale.  “
Tout citoyen a la possibilité de participer à cette enquête
d'y répondre, ou en tous cas d'y cocher les bonnes réponses

Quelles sont les causes de l'abstention?
Et quelles réponses apporter afin d'inciter les citoyens à aller voter?
Il est bien de poser les bonnes questions
Mais encore faut-il proposer les bonnes réponses

A la question : pourquoi une partie des électeurs ne vote t'elle pas?
Les réponses proposées incitent à considérer
qu'il s'agit soit d'un problème logistique
soit d'un manque d'information ou de connaissance
ou pire d'un désintéressement pour la question politique
Le questionnaire ne fait que nous montrer une fois de plus
à quelle point ceux qui nous gouvernent sont déconnectés des réalités des citoyens

Il me semble qu'au contraire les taux d'abstention record des dernières élections ont prouvés à quelle point le citoyen
ne se reconnaissait plus dans ce mode de scrutin
peut-être parce que sa conscience politique
est trop forte pour se laisser encore berner
par une classe politique qui a prouvé mainte et maintes fois
qu'elle ne respectait pas ses engagements
et que le vote ne servait qu'à donner une légitimité, voire une impunité totale à une élite dont le principal objectif est sa réélection

Comment notre système dit démocratique s'y est-il pris pour faire croire au citoyen qu'il détenait un réel pouvoir tout en l'éloignant toujours plus des décisions?
Le but d'une société n'est-il pas de rendre les êtres humains maîtres de leur vie et de leur société, entièrement conscients et responsables de ce qui leur arrive et de ce qu'ils construisent ?

Et pourtant ce système a mis la politique hors de portée de l'individu,
jusqu'à l'en désintéresser,
le convaincre de son impuissance à modifier les choses
et l'isoler dans des sphères individualistes
Les gens ne vont plus voter, ils ont compris que ce n'est pas là que réside leur capacité à changer les choses
à jouer un rôle dans le processus démocratique...

Le fondement de la démocratie était justement de donner une place à tous les citoyens dans les instances de décision grâce notamment au tirage au sort
Peu importe les revenus, le métier ou l'origine sociale
Le tirage au sort donne à chacun la possibilité de participer au pouvoir
Une assemblée citoyenne et populaire ayant pour seul intérêt l'application des lois et le respect de l'intérêt collectif
La démocratie athénienne posait également comme principe essentiel l'alternance entre gouvernant et gouverné,
la rotation entre dirigeants et citoyens, des mandats courts et révocables
La moindre des choses pour une démocratie

Et pourtant ces principes définis il y a plus de 500 ans avant JC ont vite été balayés
Aujourd'hui, en démocratie représentative le citoyen participe à la décision politique par son seul vote accordé à une classe politique exclusive et qui peine à se renouveler...

Emmanuel-Joseph Sieyès, corédacteur de la première constitution française écrivait :
"Dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants "

Et le peuple peine à se reconnaître à travers des représentants bien souvent choisis par défaut
Le choix se limite au moins pire,
la pression est mise sur l'électeur qui, s'il n'accorde pas sa voix au candidat républicain, élira le candidat de l’extrême...

Mais où réside le choix quand on nous impose des candidats  ?
Quand le peuple retrouvera t'il sa place?
Quand la prendra t'il sa place ?

En attendant si on ne me laisse pas le choix,

si on ne me convint pas, si je ne me reconnait pas,
afin de rester en phase avec mes principes et appeler à une remise en question...
je décide alors pour bien le faire savoir, de m'abstenir...

Date de publication 27.10.2021
EditoDeLaSemaineVoteEtEngagementCitoye (Actualités)
create on 27.10.2021 à 15:15, updated on 27.10.2021 à 15:15